L’auteur, universitaire, s’appuie sur un dispositif érudit de sources et références, mais il ne nous livre pas ici la monographie d’un couple historique. Il ne cherche pas non plus à répondre aux règles strictes de la biographie de Wassila. À l’opposé, il ne nous propose pas davantage un roman historique, une banale romance qui noierait le lecteur dans une délirante fiction : à force de dialogues ahurissants, d’anecdotes signifiantes, de scènes hautes en couleur et de monologues intérieurs qui interrogent, il nous régale d’une passionnante « biographie romanesque » dont les faits sont avérés.

L’on vibre avec ce couple moderne, un homme et une femme déjà mariés, d’origine sociale opposée mais qui s’attirent et se choisissent, en butte aux préjugés et à l’obscurantisme de l’après Deuxième Guerre mondiale. Les deux fortes personnalités, alliés politiques dont les qualités se complètent, ont un projet commun, l’indépendance de la Tunisie ; porteurs de « l’exception tunisienne », du Code du statut personnel, ils vont se colleter aux tourmentes de l’histoire nationale et internationale puis s’accrocher au pouvoir malgré les défaillances psychiques du Président qui le trahiront par éclipses. L’exercice machiavélique du pouvoir, ouverture de la boîte de Pandore, est exploré crûment par l’auteur, dont la lucidité et la finesse psychologique quant aux motivations humaines ne manqueront pas d’étonner le lecteur : noirceurs et intrigues en coulisses s’y allient aux grandeurs de l’histoire collective. L’on plonge dans les méandres passionnels, la vie intérieure de tous les protagonistes : les points de vue subjectifs, donc partiaux, du couple et de multiples personnages.

L’auteur fait aussi entendre sa voix propre et s’autorise des digressions analytiques, ciblant clientélisme, œillères de la doxa, corruption, et s’érige en ennemi de l’autocratisme des années tardives et de l’islamisme contemporain.

Avec les mots du quotidien, dialogues vifs et témoignages livrés à chaud, les passions humaines pusillanimes ou magnanimes s’animent, servies par un franc-parler déroutant, faisant in fine de l’ouvrage polyphonique une singulière œuvre chorale.

Auteur : Nizar Ben Saad
Préface de Dominique Gauthiez-Rieucau
Date de parution : 08 novembre 2021
Prix : 30 DT – 28 €
ISBN : 978-9938-913-38-5
Nombre de pages : 380
Format : 14,5 x 21 cm