L’islam politique – Saoudo-wahhabisme, Frères musulmans, réformisme, maçonnerie et services secrets anglo-américains

L’amalgame entre Islam et islamisme est, à dessein, plus que jamais remis sur le devant de la scène par les politiques – toutes tendances confondues – et les médias mainstream aux ordres.

À force de propagande, et au mépris des messages de paix et de concorde prônés par la religion musulmane dans son substratum originel, le discours anti-islam s’est étendu de l’Occident à l’Orient. À croire que le modèle de société occidental, débarrassé sciemment de toute attache spirituelle, se soit érigé en modèle universel, où le séculier se confond avec le religieux pour déboucher sur des configurations idéologiques hybrides, au bonheur des États, royaumes, organisations et entités qui en sont les concepteurs.

Le présent ouvrage historique et abondamment documenté de Youssef Hindi s’attaque précisément à l’islam politique et à ses origines qui remontent tour à tour au wahhabisme – que l’auteur qualifie d’hérétique –, au réformisme islamique, cultivé dans les loges maçonniques orientales au XIXe siècle, et à ses pendants, à savoir les Frères musulmans depuis leur naissance en 1928, qui sont soutenus et utilisés par les Anglo-américains à partir des années 1940 jusqu’à nos jours…

L’islam politique et ses idéologies subversives ont toujours visé à dévoyer, preuves à l’appui, l’Islam de l’intérieur et, partant, tout le monde musulman, quitte à se liguer avec les pires ennemis de l’humanité…